Macron a déjà endossé l'habit de président!

Nous sommes le 7 mai 2017 les urnes ont parlés Macron est le nouveau président de la République Française.

Mais les  Français ne lui ont pas signé un chèque en blanc, il sera certainement le président le plus surveillé de la 5e république.Son premier défit c'est d'avoir la majorité à l'assemblé, sans cela il aura les mains liées...

macron22Même le  dernier débat musclé  de Marine n'aura pas suffi à renverser la vapeur. Son choix de tactique agressive,à trop laisser croire se que les Français devraient vivre au quotidien !

Emmanuel Macron inconnu il y a un an, c'est François Hollande qui lui met le pied à l'étrier, sous les recommandations
de Manuel Valls et oui aussi surprenant que ça puisse paraître, manuel en faisant l'éloge de ce surdoué à François Hollande
n'imaginait pas un seul instant que celui-là même serait son bourreau...

L'histoire de Emmanuel Macron se fait beaucoup par des gens qu'il charme et comme dans une toile d'araignée et qui ne le
quitteront plus.

Juste un petit retour en arrière de quelques années.
Nous sommes En 1993 Brigitte débarque dans la vie d 'Emmanuel.

Lisez bien ces quelques lignes elles sont très importante pour la suite.
Françoise la mère d'Emmanuel tentera de raisonner Brigitte exigeant qu'elle ne voie plus le lycéen jusqu'a sa majorité.
Mais Brigitte est déjà accroc et lui aussi, elle ne peut pas promettre l'impensable.
Et quand Françoise monte sur ses grands chevaux, "vous ne vous rendez pas compte, vous avez votre vie, lui,
il n'aura pas d'enfant!
A ces mots Brigitte ne tien plus "c'est vrai nous  n'auront pas d'enfant, mais il aura un destin!"
Françoise stupéfaite est sidérée, et ne comprends absolument rien du sens de cette réponse, et crois même que cette femme est folle !

Le soir du premier tour de ce scrutin présidentiel devant la candidate du Front national Marine Le Pen, Emmanuel
Macron a pris acte de l'inéluctabilité de sa victoire ce dimanche, enjambant le second tour du 7 mai prochain
pour se projeter à l'Élysée.

Arrivé tardivement au bras de son épouse Brigitte désormais la "première dame" escortée par les motos de la présidence et de la presse façon Chirac 1995, le jeune candidat d'En Marche!, encore inconnu du grand public il y a trois ans,
a prononcé un discours dans lequel "Le je serai le président de tous les Français" vocabulaire coutumier.
En une année, nous avons changé le visage de la vie politique française. Le sentiment profond, organique, millénaire
qui a toujours porté notre peuple, l'engagement pour la patrie, l'énergie pour l'intérêt collectif au-delà des divisions
l'ont emporté ce soir", s'est-il félicité en saluant ses proches et ses équipes de campagne .

De fait, Emmanuel Macron avait toutes les raisons de croire en son destin présidentiel. Lui qui, il y a un an, fondait presque seul son mouvement "et de droite et de gauche" se voit investi comme le candidat républicain face à la
candidate d'extrême droite de Marine Le Pen. C'est avec une large victoire que ce 7 mai, il entre dans l'histoire
de la cinquième république.

Emmanuel Macron aura bénéficié certes avec talent de cette impulsion du peuple de ne plus voir s'afficher
droite ou gauche, le soir des élections.
Mais sans majorité au Parlement, Emmanuel Macron se verrait condamné à une cohabitation de fait,
l'empêchant de mener à bien les réformes défendues pendant sa campagne. "Les Français ont exprimé leur désir de
renouvellement. Notre logique est désormais celle du rassemblement que nous poursuivrons jusqu'aux élections
législatives", a-t-il déclaré lucidement à l'AFP avant de prendre la parole plus tard dans la soirée.

Pas d'investitures ou presque.

Aves une abstention de 30% au second tour, il faudra transformer l'essai aux législatives!

Or s'il a mené sa première campagne présidentielle avec succès, Emmanuel Macron sait qu'il devra mener de front
577 élections d'ici les 11 et 18 juin. Alors même que son parti En marche! n'a investi pour l'heure qu'une quinzaine
de candidats à la députation. De sérieux renforts sont attendus du côté de la gauche socialiste et, dans une moindre
mesure, à droite et au centre.

Mais ce dimanche, Les républicains et le Parti socialiste espéraient encore résister aux sirènes du macronisme pour
prendre leur revanche dans les urnes parlementaires. Et la promesse de réserver la moitié des circonscriptions à des
personnalités issues de la société civile, sans ancrage électoral, est autant un gage de renouveau qu'un saut dans
l'inconnu pour En Marche! qui joue aussi sa viabilité financière dans le scrutin législatif.

Plusieurs vagues d'investitures devraient intervenir dans les semaines qui viennent, actant les ralliements et
les alliances à venir. C'est avant tout là que se joue la véritable victoire du président Macron.

Les cent premiers jours du président Macron seront décisif, à condition d'avoir une majorité à l'assemblé.
Cette élection a été rude et sans concession, il y a eu un grand nettoyage politique et c'est déjà bien.
Il faudra beaucoup de talent à son nouveau gouvernement et à son futur premier ministre pour s'entourer d'une équipe
compétante et surtout performante.
Comme on dit après une élection le plus dur reste à faire rassurer les Français sur leur avenir!