Rédacteur Marc ANILTON/ Mes chers amis(e) je ne vais pas vous faire le débat sur cette affaire d'autre le font mieux que moi, non nous allons entrer plutôt  dans l'underground de la presse people qui mijote comme un plat sur le feu l'actualité rebondissante de chaque jour...
Comme dans tous médias,L'affaire Leaticia VS Laura est un produit marketing,des réunions dans les salles de presse ou certaine ont installé des lits de camps, machine à café, machine à eau, écran géant connectée sur BFM CNEWS, etc...
Rien n'est laissé au hasard des équipes spéciales connectées 24h /24h tablette, PC, smartphone, réseaux sociaux on engrange l'info comme des "cheesburger"...

"C’est notre 11 septembre", confie le chef.

peopleLes agences photo spécialisées dans les investigations "délicates" sont en alerte constante, les avocats des deux parties sont surveillés comme si le pape  devait mourir demain.
Saint-Barthélemy là où repose Johnny Hallyday est comme le volcan "le Piton de la Fournaise" le plus visité et le plus surveillé, je ne vous dirais pas par qui vous l'avez compris...


Des confrères basés  là-bas, mon raconté une anecdote, quand leaticia arrive pour se recueillir elle voix les photographes on ne peut pas les loupés, comme une scène de "cinéma" ou l'ont dit moteur les photographes s'exécutent on dit pas coupé par respect...mais dès  qu'ils ont ce qu'ils veulent ils remballent elle s'en va... Majestueux non?


Tous les médias sont aux aguets. Et les magazines people en première ligne. Le chef de service de l’hebdomadaire people a raconté au journal 20 minutes  l’ampleur qu’a prit le feuilleton Hallyday au sein des rédactions : "On a une dizaine de personnes sur le coup. Il y a des contacts qu’on relance  quotidiennement pour avoir des infos."


Le témoignage de Laeticia serait le scoop ultime, celui que tout le monde aimerait sortir. Qui l’obtiendra ? Quand ? "Ma théorie, explique le chef de  service, c’est qu’elle va parler assez vite. Tout le monde pense que ça sera au JT ou dans une émission de TF1 mais j’ai constaté que depuis le début  de l’affaire, les protagonistes privilégient la presse. C’est plus confortable, les avocats peuvent relire, et on gère mieux le tempo. Les avocats  sont hyper crispés sur la propagation des infos sur les réseaux sociaux. Leur hantise, c’est de voir leurs clients craquer et balancer quelque chose  sur Instagram sous le coup de la colère. Et dans ce contexte, les conseillers en image préfèrent que les choses sortent de manière concertée dans les  médias."
En attendant, People s’est payé "les services de détectives spécialisés dans les affaires liées aux testaments" aux Etats-Unis, en France et en Suisse.

"C’est notre 11 septembre", confie le chef.
Alors, la presse française au montage des pages hebdomadaires bien sur chaque numéro depuis le décès de Johnny trouve sa place deux trois pages,mais il ne faut pas froissé les pour et les contres donc très astucieusement comme un jugement à charge et à décharge vous trouverez, comme un produit cosmétique leaticia et Laura.Une presse moribonde qui d'un coup voix une Sainte Vierge leur tombé dans les bras, tout juste si dans les salles de presse on dresserai pas un autel pour prier sainte leaticia pour vu que ça dure...
Et dans tout cela me direz-vous et les fans de Johnny, bien désabusés déprimé le ciel leur est tombé sur la tête trahi, leur costume de bikers  ressemble de plus en plus à un costume de carnaval, leur bandana frise le ridicule, leur tatouage s'est ridé, bref ils ne leur restent plus que le bruit  assourdissant des Harleys à s'en faire péter les tympans pour ne plus entendre les déchirements familiaux que leur idole à laissé en héritage...